top of page

Ecoutez-vous, l'importance de la congruence.

Dernière mise à jour : 11 déc. 2023


Vous est-il déjà arrivé d'aller voir votre cheval après une journée horrible?


Votre patron ne vous a pas lâché pour ce dossier à rendre demain, vous n'avez pas fait le ménage, ni les courses d'ailleurs. Vous avez tellement de choses en tête...


Vous allez voir votre fidèle monture en espérant retrouver un peu de sérénité. Vous commencez à brosser chouchou, mais il n'arrête pas de gesticuler.

Vous sentez la tension monter en vous, mais vous vous dites qu'il est peut être juste énervé par les mouches qui lui tournent autour, et puis vous continuez en pensant à la préparation du repas de ce soir...


Vous posez la selle sur le dos de Chouchou, il se tourne vers vous en couchant les oreilles, "ça suffit oui, ça va te faire du bien, IL FAUT que tu travailles et que je me vide la tête !" Vous vous rendez dans le manège, malgré les réticences de Chouchou et votre frustration qui monte...

Vous vous mettez en selle, et la séance commence!


Peu importe ce que vous faites, peu importe de quelle manière vous essayez, rien ne fonctionne.

Votre cheval refuse de coopérer.

Il se crispe, vous vous crispez, peut être même que vous vous énervez, avec vos mains, vos jambes, votre stick.

Peut être finissez vous la séance en pleurs, en colère, découragé en vous disant que vous ne valez rien ou que votre cheval ne sait rien faire.


Et si vous vous écoutiez un peu?


Imaginez... Vous avez passé une journée horrible et vous arrivez à l'écurie dans l'espoir de vous vider un peu la tête.

Prenez le temps de respirer et de vous écouter.

Que vous dit votre tête ? Peut être : je suis trop embrouillé, j'ai besoin de calme et de sérénité.

Que vous dit votre corps ? Peut être : je suis tendu, crispé, j'ai besoin de repos et de me détendre.

Que vous dit votre coeur ? Peut être : je n'en peux plus, j'ai besoin d'une belle chose réconfortante.

Et que feriez-vous si vous écoutiez tout cela ?

Peut être iriez vous chercher Chouchou, et passeriez vous un moment à le regarder brouter, juste à l'observer, sans rien lui demander, sans rien vous imposer.


Et après ce moment de partage, dans quel état d'esprit quitteriez vous les écuries ?


N'oubliez pas et écoutez vous.

Que vous disent votre tête, votre corps, votre cœur?

Soyez congruent : aligné avec vous même...


Votre cheval sait, il sent ce qui se passe au fond de vous, ce que vous vous cachez, alors soyez honnête avec vous même, et soyez vrai avec lui.

Comments


bottom of page